Copyright © 2018 LRC

Plasticiens


 

« Après 10 ans passés au Vigan, Oudéis catalyse l’éclosion de nouvelles formes d’expressions visuelles où narration et interactivité intègrent le spectateur au cœur d’expériences immersives. »

SANDRA et GASPARD BÉBIÉ-VALÉRIAN, Plasticiens

 

 

Ils forment un duo de plasticiens à mille lieues des conventions artistiques contemporaines. Aux heures balbutiantes d’Internet et au sortir de leurs études, Sandra et Gaspard Bébié-Valérian se détachent de l’académisme d’alors des Beaux Arts et participent à l’effervescence intellectuelle qui se propageait à travers les réseaux et plateformes web. Leurs influences s’inscrivaient alors tant dans la littérature cyberpunk que dans les media tactiques et, sous leurs claviers, s’affirmait une pratique artistique spécifique au numérique, depuis laquelle le code devenait un élément déterminant.

« Nous n’avions pas les moyens de nous faire connaître par les canaux de diffusion traditionnels tels que les galeries ou les centres d’art. Alors, nous nous sommes lancés via internet où l’on a découvert non seulement un incroyable vivier de propositions mais aussi la maîtrise de la production comme de la diffusion. Par le glitch, le virus ou le détournement, nos premières créations sont nées. » souligne Gaspard.

Au fil des années, les supports et problématiques afférentes au numérique évoluant, leur démarche glisse des écrans et réseaux à des installations interactives, audiovisuelles ainsi qu’à des performances. Sandra et Gaspard continuent d’explorer les enjeux relatifs aux technologies non pas comme formes ou outils mais comme enjeux de société. Pour cela, ils développent des narrations combinant à la fois données réelles et fictionnelles qui pourraient être assimilées à des documentaires poétiques et interactifs. Leurs créations empruntent, parfois, de manière stratégique, aux mécanismes du jeu pour interpeller le spectateur. En détournant un célèbre jeu de karaoké sur console, ils engendrent Revolustar, dans lequel le joueur captivé par les paroles chante des titres célèbres face à des vidéos dramatiques. Ou, pour démontrer et analyser le traitement des informations par les médias, leur pièce I-ran, juxtapose les vidéos amateurs des soulèvements iraniens, en juin 2009, sur la chanson Heal the World de Michael Jackson, décédé ce même mois. « Quand on donne un micro à quelqu’un, c’est un pot de miel. La personne met un certain temps à comprendre qu’elle chante une chanson a priori innocente sur des images d’une réelle violence, des gens qui se font matraquer, qui se font tuer. Tout autour, les spectateurs s’aperçoivent du décalage entre la situation d’apparence anodine du jeu et la réalité des images tournées. On aime beaucoup travailler sur cette ambivalence, entre la fiction et le réel pour interpeller. »

Dans la droite ligne de cet univers mouvant, Viridis, la ferme à spiruline s’inscrit comme un coup de maître sous forme de jeu vidéo communautaire, où les internautes participèrent à la gestion de la récolte de la micro-algue cultivée dans les Cévennes. Des milliers d’internautes ont participé à cette aventure à la frontière de la performance et du gaming. Sandra et Gaspard développent aujourd’hui d’autres projets iconoclastes, résolus à ouvrir de nouvelles formes de narration et de création, au croisement de la fiction et de la réalité, plus vrais que nature.

Par ailleurs, ils coordonnent depuis 2008, Oudeis, laboratoire des arts numériques, électroniques et médiatiques. Une structure dédiée au soutien, à la recherche et à l’exploration des formes de création contemporaines technologiques. Au Vigan (Gard) plus de dix ans et désormais établie à Ganges (Hérault), Oudeis est un modèle hybride entre la compagnie et le laboratoire de recherche, développant des outils, des ressources et des opportunités de résidences à l’attention d’artistes, théoriciens et commissaires.

 
 

5 dates qui ont marqué le parcours de Sandra et Gaspard Bébié-Valérian :

2008 : Lancement Oudeis, laboratoire pour les arts numériques, électroniques et médiatiques, (Le Vigan, Gard)
2010 : I-Ran, Free Gameboy, Revolustar
2014 : Viridis, la ferme à spiruline
2015 : Résidence américaine de l’Institut Français à Dallas, Ce qui monte

5 films qui ont marqué le parcours de Sandra et Gaspard Bébié-Valérian :

1979. Stalker. Andreï Tarkovski
1988. Akira. Katsuhiro Otomo
2001. Disneyland, mon vieux pays natal. Arnaud des Pallières
2007. Casting. Omer Fast
2013. Under the skin. Jonathan Glazer

 

www.art-act.fr
www.oudeis.fr