Copyright © 2018 LRC

GRAZIELLA ZANONI


 « J’aime proposer une image qui accompagnera la volonté du réalisateur. Il faut savoir observer, affuter son regard, combiner sensibilité et précision, comme le ferait un peintre. »

GRAZIELLA ZANONI, Étalonneuse

 

 

Dans la pénombre absolue des studios nécessaire à l’étalonnage, Graziella fixe les multiples écrans depuis sa console. Étalonneuse pour le cinéma et la télévision, elle colore, sculpte la lumière des plans sous ses yeux pendant plusieurs jours, après le final cut du montage. Ce sont ses choix, ses modifications, que les spectateurs regardent sans le savoir. En dialogue avec le réalisateur et dans le prolongement du travail du chef-opérateur, elle cherche l’image qui épousera l’atmosphère du film.

De la saturation à l’intensité de la lumière, Graziella envisage les étapes de l’étalonnage comme savant dosage entre regard et interaction afin de proposer l’image la plus juste, celle qui provoquera une émotion à la projection. Passée par une licence de cinéma à l’université Paul Valéry (Montpellier), elle enchaîne ensuite sur un Master documentaire à Paris VII où elle découvre les œuvres de Chris Marker et Johan van der Keuken, oscillant entre le documentaire, la fiction et l’expérimental.

Tout d’abord stagiaire au montage, elle commence peu à peu le métier d’étalonneur et devient assistante d’Eric Salleron dans les studios d’Avidia (Paris) entre 2010 et 2013. Les années parisiennes lui permettent d’acquérir une technique solide, de parfaire son sens de l’observation et du traitement du métrage.
En 2014, elle démarre ensuite une carrière freelance qui lui permet de rejoindre l’Occitanie, tout en continuant de se spécialiser dans le cinéma d’auteur et le documentaire. Entre Paris, où se concentrent encore les métiers de la postproduction et Montpellier, où elle étalonne de plus en plus de fictions, documentaires et clips musicaux, Graziella affine sa technique.
Avec l’avènement dès 2017, de la série Demain nous appartient, dont la postproduction est intégrée aux studios sétois, elle étalonne régulièrement les fameux épisodes de 26 minutes, où « le soleil rayonne même l’hiver

Effervescente, sa fonction requiert de s’intégrer à de nouvelles équipes de travail tout au long de l’année. Une gageure, qui la motive particulièrement, dans ce métier où son choix se révèle décisif. Tel un peintre devant sa toile, elle déploie concentration et rigueur pendant des heures plongées au creux de l’image. Cette sensibilité particulière a éclos clairement durant son poste d’assistante à l’étalonnage de Nostalgie de la lumière de Patricio Guzman, documentaire mêlant splendeur géographique et plusieurs strates d’histoire chilienne. Un projet qui l’a poussée à se rendre dans le désert d’Atacama trois ans plus tard, afin de voir de près ce qu’elle a aidé à faire transparaître à l’écran.
De ces rencontres pléthoriques, Graziella aime entrer dans les « petits bouts d’univers » de chaque réalisateur lui confiant l’étalonnage de leur œuvre.
Attirée par le mouvement et son caractère éphémère, elle a également étalonné les captations de Now créé par Carolyn Carlson ou Rain d’Anne-Teresa de Keersmaeker. Une kyrielle de collaborations qui souligne l’immense des champs des possibles que revêt l’étalonnage, étape capitale au cinéma.

 
 

5 dates qui ont marqué le parcours de Graziella Zanoni :

1985 : Naissance dans les Pyrénées-Orientales
2008 : Master documentaire (Paris VII)
2009 : Rencontre avec Eric Salleron
2010 : Assistante étalonneuse sur Nostalgie de la lumière de Patricio Guzman
2014 : Retour à Montpellier en tant qu’étalonneuse freelance

5 films qui ont marqué le parcours de Graziella Zanoni :

Renault 12. Long métrage documentaire de Mohamed El Khatib (2018) / Production : Les Films d’Ici / étalonné au Studio French Kiss Montpellier
Le bleu miraculeux. Long métrage documentaire d’Alessandra Celesia (2017) / Arte et Festival de Locarno / Production : Zeugma Films / étalonné au Studio Avidia (Paris)
Laetitia. Long métrage documentaire de Julie Talon (2017) / Cinéma / Production Zadig / étalonné au Studio Orlando (Paris)
Pierre Soulages. Documentaire (52’) de Stéphane Berthomieux (2017) / Arte / Production Les films d’Ici Méditerranée / étalonné au Studio French Kiss (Montpellier)
Paris-Erevan. Court métrage (33’) de Nora Martirosyan (2016) / Heolfilms & Sister Productions / étalonné au Studio French Kiss (Montpellier)