Copyright © 2018 LRC

Exploitant


« Nous avons créé un modèle de proximité entre les spectateurs et le lieu de diffusion du cinéma. »

FRÉDÉRIC PERROT et JÉRÔME QUARETTI, Exploitants

 

 

Un duo singulier, ces personnes se sont trouvées au bon moment de leur histoire respective avec la même flamme pour gérer et programmer des salles de cinéma.
Aujourd’hui, ils gèrent des établissements à Port Leucate (Aude), à Bédarieux (Hérault), à Six-Fours-les-plages (Var), à Carmaux (Tarn) et à Langres (Haute-Marne), ils ont créé un modèle qui fonctionne, qui rassure aussi, et c’est une des raisons pour lesquelles ils obtiennent des Délégations de Service Public. Programmer est un savoir-faire qu’ils poussent jusque dans la sous-traitance pour les cinémas de Mèze, Aigues-Mortes et Lamalou-les-Bains en Languedoc-Roussillon. Jérôme s’occupe de la programmation et du personnel, Frédéric se consacre à la gestion administrative et technique.
Dans l’exploitation Art et essai, les parcours sont atypiques. Ces deux complices ont en commun d’être nés à Fontainebleau mais ils ont emprunté des chemins différents dans la profession. Sur plusieurs territoires, leur projet économique se traduit par l’objectif de programmer des films pour réfléchir au sens des images, pour permettre à tous de découvrir le plaisir ou le ravissement d’un film qui bouleverse.
Animé par le désir de la transmission culturelle, et suite à une amitié décisive avec Jacques Font*1 qui lui propose la direction du cinéma le Rive Gauche de Perpignan, Jérôme Quaretti est passé du jour au lendemain de la fonction publique au privé, du métier d’enseignant d’Histoire-géographie à la direction d’établissements cinématographiques. Il a appris à faire cohabiter une programmation généraliste avec l’Art et essai. Dans cette perspective, il reste attaché au brassage social des publics, à l’idée des échanges qu’occasionne une projection. Lorsqu’il rejoint le GPCI*2, il a en charge la programmation des cinémas indépendants pour le sud, il décroche auprès de Frédéric Perrot un contrat d’adhésion alors que ce dernier faisait construire le Clap Ciné de Port Leucate. Cette rencontre lui permettra de prendre un nouveau souffle.
Frédéric Perrot est issu d’une famille d’exploitants mais il ne s’était pas préparé à faire ce métier. Quand son père a voulu vendre le cinéma, il a réagi à la hauteur de l’émotion que lui procurait cette annonce et a décidé de reprendre l’activité.
En janvier 2013, Frédéric propose à Jérôme d’être son associé pour reprendre le cinéma de Langres, ils créent alors la société L’YRE Cinémas. De la « chance du débutant » au « travail acharné », ils ont très vite obtenu la gestion de salles ; avec plusieurs établissements le rapport de force auprès des distributeurs est modifié.
Outre le désir de gérer un ou deux cinémas supplémentaires, leur souhait est de développer des ciné-voyages, une idée novatrice pour voyager avec les spectateurs de la salle vers les lieux des films et ainsi de s’interroger sur les imaginaires rattachés aux œuvres cinématographiques…

 
*1 À la tête d’un groupe cinématographique d’envergure nationale
*2 Groupement de Programmation de Cinémas Indépendants

 

5 dates qui ont marqué le parcours de Frédéric Perrot :

Année de naissance : 1971
Formation ou rencontre la plus significative : 1993 – rachat du cinéma de mes parents.
Arrivée en région : 1974
Premier film que tu as diffusé pour le cinéma : 1993 – sortie en salles de Les Visiteurs, film au succès énorme, juste au moment où je rachète à mes parents mon premier cinéma : « la chance du débutant ».
Date de ton choix par rapport à un événement intéressant qui te tient à cœur : 2011 – ouverture de mon ciné « Clap Ciné » à Port Leucate.

 

5 dates qui ont marqué le parcours de Jérôme Quaretti :

Année de naissance : 1974
Formation ou rencontre la plus significative : 2011 – ma rencontre avec Frédéric Perrot.
Arrivée en région : 1976 – j’ai deux ans et je passe mes premières vacances à Saint Cyprien plage.
Premier film que tu as diffusé pour le cinéma : 2005 – sortie en salles de Million Dollar Baby – en VOST au cinéma Rive Gauche de Perpignan, à la fin du film, je pleure avec des spectateurs que je ne connais pas… je sympathise avec l’un d’entre eux. Il est américain. A la fin des années 50, il a étudié le cinéma avec Martin Scorsese et Brian de Palma et a été en Italie producteur avec Dino De Laurentis. C’est Don Carlos Dunaway qui vit désormais entre Rome et Collioure.
Date de ton choix par rapport à un événement intéressant qui te tient à cœur : 1871 – la Commune de Paris… ou La vraie liberté, la vraie égalité et la vraie fraternité… « un temps des cerises » qui ne dura malheureusement qu’un printemps.

 

5 films qui ont marqué le parcours de Frédéric Perrot :

Pulp Fiction de Quentin Tarantino, 1999
Le cœur des hommes de Marc Esposito, 2003
Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, 1984
Le bonheur est dans le pré d’Etienne Chatiliez, 1995
Orange mécanique de Stanley Kubrick, 1972

 

5 films qui ont marqué le parcours de Jérôme Quaretti :

Themroc de Claude Faraldo, 1973
Rocky de John G. Avildsen, 1976
Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, 1979
La vie des autres de Florian Henckel von Donnersmarck, 2006
Un prophète de Jacques Audiard, 2009