Copyright © 2018 LRC

Chef maquilleuse


« Je rencontre les comédiens au moment où ils basculent de Monsieur tout le monde à leur personnage. »

KARINE HAMELLE, Chef maquilleuse

 

 

Karine Hamelle a remodelé ses premiers visages dans le secteur de la mode et en région parisienne. Elle y a certes appris la technique et la précision du geste, mais ses relations sociales trop superficielles et l’urgence de la plupart des projets l’ont confirmée dans son désir de travailler pour le cinéma et l’audiovisuel.
Après des études universitaires de cinéma à Montpellier, elle entre à l’école Christian Chauveau à Paris en 1996. Dans les écoles de maquillage, beaucoup espèrent travailler sur les effets spéciaux. Karine Hamelle s’est écartée de ce premier désir et a préféré s’orienter vers les couleurs, les ombres, les lumières sur un visage. José Roméro*1 lui offrira son premier poste en tant que chef maquilleuse pour des séries télévisées et peu à peu, au fil des rencontres – car le réseau reste le principal facteur d’embauche – elle a fait son chemin et s’estime autant épanouie que favorisée d’exercer l’activité dont elle rêvait.
Une vie professionnelle haletante, au prix parfois de sa vie privée, lui permet de découvrir de nombreux lieux auxquels elle n’aurait pas accès sans son métier et cela participe à son enthousiasme. Elle trouve en Languedoc-Roussillon beaucoup de solidarité, de bonnes ambiances avec les équipes techniques. C’est un métier qu’il vaut mieux faire pour les bonnes raisons dit-elle : aimer être dans l’ombre, travailler pour les comédiens… La technique est importante mais la psychologie l’est presque autant. A l’aube de la quarantaine on est plus légitime et plus à l’aise qu’à vingt ans car seul le trajet permet d’acquérir les bagages nécessaires.
Recrutée avec son matériel, l’hygiène est l’une de ses priorités : une trousse par comédien, un nettoyage systématique des pinceaux à la fin de chaque journée. Maquiller c’est entrer dans un cercle d’intimité, être proche de la personne, la toucher et il faut respecter cela. Karine Hamelle aime prendre soin des comédiens. Elle les accueille avant le PAT*2, leur réserve un temps de sérénité, les aide à se détendre avec des mots, des gestes. Outre le fait de maquiller les comédiens, la chef maquilleuse est chargée du dépouillement du scénario pour tout ce qui touche au maquillage. Chaque acteur a une fiche sur laquelle figure les produits utilisés, les raccords et les photos. Très organisée, car les scènes d’un film sont tournées dans le désordre, elle peut être force de proposition s’il est possible et cohérent de modifier l’ordre de tournage des séquences.
Lorsqu’elle reçoit le scénario, elle prend des notes, souligne les déplacements des personnages, relève les indications vestimentaires. La rencontre avec le réalisateur est importante pour comprendre ses attentes et discuter des personnages. Quand cela est possible, elle fait des essais sur les personnages principaux. Pour les effets spéciaux, il lui arrive d’aller rencontrer un chirurgien pour comprendre comment faire des points de suture, chercher des techniques pour approfondir. Proche de l’accessoiriste et du premier assistant réalisateur, il s’agit là aussi d’un véritable travail d’équipe mais chacun a sa place. Par exemple, pour les effets spéciaux sur une scène de crime, elle est en charge de tout ce qui touchera la peau, le costumier s’occupera des costumes et l’accessoiriste des décors.
Au HMC*3, le timing est très important, il faut prévoir une heure pour les femmes en moyenne et une demi-heure pour les hommes. Présente pendant le tournage, elle s’occupe aussi du démaquillage, nettoie tout son matériel avant de le ranger.
Capable de travailler dans des situations éclectiques, sa seule exigence est d’avoir de la lumière pour travailler au mieux, son impératif est la gestion du temps et son quotidien est accroché à une douce énergie.

 
*1 Chef maquilleur coiffeur.
*2 Prêt à tourner.
*3  Habillage, maquillage, coiffure.

 

5 dates qui ont marqué le parcours de Karine Hamelle :

Année de naissance : 1975
Formation ou rencontre la plus significative : 1996 – Ecole de maquillage Christian Chauveau
Arrivée en région : je suis née ici en 1975, puis je allée à Paris, puis réinstallée en Languedoc-Roussillon en 2000.
Premier film sur lequel tu as travaillé pour le cinéma : 2003RRRrrr d’Alain Chabat.
Date de ton choix par rapport à un événement intéressant qui te tient à cœur : 1997 -rencontre avec une grande maquilleuse de mode Carole Lasnier qui me prend dans son équipe pour travailler sur les défilés Thierry Mugler, mes premiers pas dans une très grande maison de couture.

 

Films qui ont marqué le parcours de Karine Hamelle :

Demolition Party au Royal Monceau d’Olivier Dahan, 2008
NED de David Taylor, 2009, tourné à Montpellier en Languedoc-Roussillon
The Battle of the year de Benson Lee, 2011, tourné à Montpellier en Languedoc-Roussillon
Bulle de Vian de Marc Hollogne, 2009
Candice Renoir de Christophe Douchand, Nicolas Picard-Dreyfuss, Olivier Laneurie, Stéphane Malhuret et Olivier Barma, depuis 2013, tourné à Sète en Languedoc-Roussillon

 

Son actualité :

Tandem de Christophe Douchan, tourné à Montpellier et alentours, 2015
Meurtres à Collioure de Bruno Garcia, 2015
Candice Renoir de Sylvie Ayme, Nicolas Picard Dreyfus, Stéphane Malhuret (saison 4 et 5), 2015 et 2016